Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

GARE AU GORILLE OU L'AMERTUME D'UNE ROBE

Posté par: Amadou diop| Samedi 04 mai, 2013 13:18  | Consulté 1599 fois  |  11 Réactions  |   

Dans une de ses chansons qui date du début des années 50, Georges Brassens (troubadour français, anticonformiste à souhait) contait, pour se moquer des juges, une histoire fort drôle. Celle d’un gorille encagé, en plus de n’avoir jamais connu de guenon. Le quadrupède s’échappa un jour de sa cage mal fermée. Ce qui provoqua la fuite des bonnes dames qui passaient chaque matin et qui observaient même un endroit précis de l’animal en laissant courir leur imagination.

Ne restèrent devant la cage qu’une vieille « décrépite » et un juge « en bois brut ».Les deux avaient une similitude, :tous les deux étaient habillés de robe.

La première gardait espoir qu’à son âge l’on put encore la désirer tandis que le second, impassible se dit qu’il était impossible qu’on le prit pour une guenon.

Le  gorille pourtant ne choisit point la vieille mais préféra saisir le juge à l’oreille en l’entrainant derrière des buissons.

Pour résumer la suite de la chanson, le magistrat au moment suprême, « criait maman, pleurait beaucoup, pareil à l’homme qui le matin même, il avait fait trancher le cou ».Ce fut la façon pour Brassens de tourner  ces puissants hommes en dérision.

Et pourtant plus d’un demi siècle plus tard et sous d’autres  contrées l’on en est venu à penser qu’il est des juges que l’on placerait bien devant la cage d’un gorille.

Tel celui-ci qui, pourtant, paie de mine. Bien vêtu, dans un pays  ou la valeur d’un homme se jauge  au port vestimentaire ; Le visage plein et le teint frais, il fait le plus bel effet.

Mais qu’on ne s’y trompe car ici, « le ramage ne se rapporte guère au plumage ».A preuve ?

Nommé à une fonction pretigieuse, respectée et crainte, il est censé défendre les intérêts du peuple.

Notre homme en robe, en tenue de ville pour la circonstance, est amer d’avoir été « appelé à d’autres fonctions » au sein de son  corps de métier, après presque sept ans de service.

Passant le témoin a contre cœur, notre gentleman, retrouve soudain le verbe. Le ton, le débit, tout ne semble soudain qu’invective de la bouche de cet homme dont la voix était  presque inconnue d’un grand nombre de ses concitoyens. Saisissant contraste encore ce raffinement qui n’est qu’apparent et les rustres pensées de l’individu. Un mince vernis d’élégance qui semble recouvrir une estime de soi excessive, idolâtre de son propre ego.

L’amertume en bandoulière et  l’invective à la bouche, il affiche ses hauts faits d’armes avant de s’en aller. Lui, le grand, l’immense talent du droit se targue d’avoir été ,à couteaux presque tirés avec tous les ministres qui ont dirigé ce département. Tous ?non sauf un. L’un des plus ternes ministres de Me Wade et l’un des plus insipides gardes des sceaux que notre pays a connus depuis l’indépendance. Se targuer de s’entendre avec un tel ministre n’est que si peu glorieux……..

De plus, la plupart des tenants de l’ancien régime étaient si tordus qu’il était facile pour un juge de les prendre « en otages »

 Tout semble destiné à  nous prouver  qu’il ne se laisse point faire, un dur à cuire in influençable , et si prés de la défense des droits du peuple.

Mais qui a pensé le contraire ? Personne jusque là, à ce qu’on sache. Le juge amer a juste senti le besoin de prouver, sans être même accusé.

Les psychanalystes devraient trouver une raison à ce besoin de se justifier. Une sorte de délirium qui montre aussi les faiblesses d’un homme devant les commodités de l’existence.

Qu’importe. Plus loin dans le discours du juge amer, le courage se transforme en témérité .Du style :si c’était à refaire….Quoi ?la témérité a ses limites ,Le juge amer s’en tient là nous laissant avec notre fringale d’en savoir plus..Avoir le courage d’aller au bout de ses pensées illustre les grands hommes .Les insinuations ne suffisent point en la circonstance .le réquisitoire qui nous est servi dans ce cas précis est loin de convaincre. Le citoyen ordinaire aurait juste compris qu’après presque sept ans à une fonction nominative,(il faut le répéter de façon inlassable),il était  logique de se faire remplacer.

Mais ce n’est pas l’avis du juge amer qui insinue des persécutions sans dire de qui ?quand ?ou ?comment ? C’est comme si l’on nous servait du café instantané mais sans nous apporter l’eau chaude.

Voilà qui confirme la surestime de sa personne qui caractérise  le juge amer. Nul ne DOIT me remplacer car personne ne PEUT si ce n’est moi. Cela s’appelle « ego latrie », pour illustrer la personnalité d’un individu dont l’amour de sa propre personne frise l’idolâtrie.(Un internement ne s’impose pas a priori mais cela est très incommodant pour l’entourage).

Toute la force de Mr Propre ne résiste ce pendant aux conversations de salons. De celles qui se font sous formes de confidences murmurées. Des langues se délient et l’on sait que le frère du Juge amer, trempé jusqu’aux os dans la boue de l’affaire dite des chantiers de Thiès a été blanchi sans explication.

Est-ce tout ? Oh que non. Mr propre alias juge amer passe pour être accepté par une communauté active en  affaires, plutôt  affairiste, établie dans notre pays depuis le début du siècle dernier. De père en fils, ils gèrent de florissants business et se caractérisent, à quelques exceptions prés, par un refus absolu de se dissoudre dans la société sénégalaise. Eh bien de ces confidences susurrées donc, on retient un grand nombre d’homonymes. Il est possible d’imaginer la nature des services rendus pour « mériter »pareille marque de reconnaissance. Et là, nul ne peut empêcher de faire le lien avec les richesses inouïes prêtées au juge amer et que de simples revenus  ne peuvent procurer

On en rajoute une pincée ? Soit . Mr propre alias juge amer, qui se bat la poitrine (tiens c’est une habitude de gorille ça), se targuant d’avoir croisé le fer avec tous ses supérieurs obéissait pourtant au doigt et à l’œil à un puissant garde du corps présidentiel. Tous ceux qui ont osé défier les nervis préférés de son oncle de président, y ont laissé des plumes avec l’aide de Mr Propre, qui sait laver si bien ses bienfaiteurs. A la Sicap l’on se souvient encore de ce jeune expatrié qui avait fait venir un véhicule de luxe d’Allemagne.

Le nervis de wade a cette époque qui en avait pincé pour la voiture en question, en discuta le prix avec le propriétaire.

Ce dernier se présenta au jour indiqué pour toucher son du. Sa surprise fut grande que la somme qui lui avait été laissée par les nervis en chef était loin très loin de l’accord conclu. Et à un moment ,comme le gorille de wade en avait assez de l’insistance du jeune homme, il fut embarqué un jour, mené au commissariat puis mené au parquet ou l’on trouva un motif de le mettre au gnouf pour avoir cassé les pieds a un nervis en chef. Après quelques semaines le jeune homme fut relâché et qui se garda bien de demander son reste préférant quitter illico presto le pays pour retrouver l’Allemagne. Et par la grâce de qui ?de Mr propre bien sur. Ça il a du oublier de le dire .

Se souvient-on encore des ces nervis ?rémunérés pour s’en prendre aux locaux de certains journaux .Une enquête a permis de les identifier et ,il était su de tous que le commanditaire était un homme à la fidélité presque canine à l’endroit de Me Wade. Si les sbires ont été  condamnés puis graciés, l’organisateur de cette opération de casse ne fut jamais inquiété. Ou donc était MR Propre ?

Mais ou donc était notre juge amer quand Bara tall ,célèbre entrepreneur passait plusieurs mois en prison sans qu’on ne lui reprochât presque rien à sa sortie après  plusieurs moi d’incarcération. Jean Lefebvre Senegal,sa société ne se releva presque jamais de cette décision que n’aurait surement pas appliquée  un magistrat si propre à ses yeux et si loin d’être net.

Quoiqu’il en soit une question se pose .Un juge qui a laissé ou fait passer tant de choses est-il l’homme qu’il faut a cette même place dans un contexte de lutte contre l’impunité.

Ses supérieurs ont même mis du temps à s’en séparer. Mr propre, juge amer ne rassure que très peu parce que justement, se VOULANT rassurant et propre.

 

 

Les salons vont bruire encore longtemps des « hauts faits d’armes » d’un juge amer. Mr propre ?peut- être .En tous cas, loin d’être net.

Et nous retournons a la chanson de Brassens. Souvenez-vous de la mésaventure du « juge en bois brut » contée à l’entame. On en rirait bien si semblable déconvenue   devait arriver a Mr Propre alias juge amer. C’est ce qui arrive à ceux qui ratent l’opportunité de se taire.

On peut apprendre le droit et marcher de….travers

                                 AMADOU DIOP

                            

 

 

 

 

 

 

 L'auteur  amadou diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Gorille, Juge
Commentaires: (11)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Justiciable on May 4, 2013 (17:00 PM) 0 FansN°:1
Ce gorille ressemble étrangement à un procureur qu'on entend depuis trois grogner, simplement parce qu'on l'a changé de cage. Avouons que ce spectacle pathétique n'est pas courant dans notre pays ou les magistrats sont réputés pour leur sagesse, leur retenue et leur sérénité... c'est à se demander ce qui peut bien bien justifier cette attitude disproportionnée,incompréhensible et inadmissible, qui n'honore vraiment pas les juges de notre pays surtout venant d'un procureur de la République, qui, en plus, forme nos futurs magistrats. Quelle piètre image, quelles leçons pourrait-il bien donner à ses élèves ? Finalement, et vous avez bien raison Mr DIOP, cet énergumène ressemble à ce gorille que vous décrivez, et que chantait Brassens, plus qu'à un juge normal.
Anonyme on May 6, 2013 (10:45 AM) 0 FansN°:2
Je me délecte de votre plume Mr DIOP ! C'est si rare de lire une belle plume
Anonyme on May 6, 2013 (15:51 PM) 0 FansN°:3
VOTRE ARTICLE EST NUL PARCE QUE PARTISAN....ON A TOUT COMPRIS.LUI AU MOINS N'A PAS PEUR DE PARLER.S'IL AVAIT QUELQUE CHOSE A CACHER IL N'ALLAIT JAMAIS PARLER.VOUS QUI VOUS FAITES PASSER POUR LES NOUVEAUX CHANTRES DE LA BONNE GOUVERNANCE,PARLEZ A VOTRE PM PAR QUI COMMENCE LES MARCHES DE GRE A GRE......NOPILENE.
AnonymAT on May 6, 2013 (17:28 PM) 0 FansN°:4
Pathétique parceque partisan, imparfait parcequ'impartial, inique parcequ'inélégant
Ibra on May 7, 2013 (09:13 AM) 0 FansN°:5
mon pere me disait que les sénégalais ne sont pas reconnaissants et ce Mr diop vient lui donner raison.
ND. on May 7, 2013 (14:48 PM) 0 FansN°:6
Un conseil M. "Diop":rapprochez vous d'abord des étudiants en 1è année de droit afin qu'ils vous donnent les rudiments qui vous permettront de distinguer sans aucune équivoque les termes de magistrat, de juge et de procureur en toutes leurs dimensions. Vous verrez alors par vous même l'incohérence de votre texte...
Sow on May 7, 2013 (18:54 PM) 0 FansN°:7
Monsieur Diop

Votre texte conforte l'idée de ceux qui, comme moi, pensent que le sénégalais ne cesse d'être prétentieux, bavard... et nul... jusqu´à confondre Juge et Procureur de la république !

Les esprits saints verront dans la sortie de l’ex-procureur une amorce de débat saint sur l’indépendance de la justice sénégalaise qui n’est finalement que du « copié-collé » d’un système qui ne concerne vraiment pas.

Les esprits tordus y verront naturellement ce que vous relatez dans votre texte.

Comment quelqu'un qui n'a jamais été proche collaborateur de Ousmane Diagne, qui ne le connaît apparemment pas bien, se met à affirmer des « histoires » à dormir debout ! Votre posture montre aussi que vous n’avez certainement pas eu à occuper des postes de hautes responsabilités! Le procureur de la république Ousmane Diagne n'est pas le type de sénégalais qui étale tout et n'importe quoi sur la "voie publique". Ce n’est d’ailleurs pas son rôle. Je vous rappelle quand même qu'à chaque qu'il a été nécessaire, le procureur Diagne a eu à tenir des « conférences » face à la presse" (Novum)!

Pour terminer, je vous fais savoir que Ousmane Diagne a eu à démissionner à plusieurs reprises, dans la discrétion (puisqu’il y a la conviction derrière) … démissions qui n'ont jamais été acceptées par sa tutelle (les concernés ne me démentiront jamais!).

Qui vous dit d'ailleurs qu’il ne vient pas encore une fois de démissionner...
Sow on May 7, 2013 (18:55 PM) 0 FansN°:8
...

Qui vous dit d'ailleurs qu’il ne vient pas encore une fois de démissionner ? Et comme en république, on met beaucoup de forme aux actes posés, vous pouvez aisément comprendre…

C'est pour vous dire que quand on n'a pas tous les éléments pour bien apprécier une Situation, on se tait! Apprendre à se taire est une valeur… sure mais hélas rare dans ce pays!

Il n’y a pas pire que l’esclave mental !
Anonyme on May 7, 2013 (22:38 PM) 0 FansN°:9
Sow c le grand cheikh anta diop qui le disait. y'a pas plus exclave que celui qui prétend tt comprendre. j pense comme l'ont di les autres: la plume est belle, mais les idées pauvres. mon chér Diop, comme aimé nous le rappelez mon cher prof à la fac droit/ tu en as di trop, mais pas assez
Latsaloum on May 8, 2013 (13:45 PM) 0 FansN°:10
le coup de pied dans la termitière judiciaire fiat de l'effet.juge ou procureur les deux sont e robe et sont des magistrats.Vous memes ,n'ignirez pas que tout n'est pas propre chez mr propre.
a Mr anonyme:vous confondez les temps.On n'a pas besoin d'occuper des fonctions of
Latsaloum on May 8, 2013 (13:51 PM) 0 FansN°:11
procureur ou juge ,les deux sont magistrats et ont subi la meme formation.
a mr anonyme ,apprenez la cojugaison."comme aimé le dire un prof de droit"écrivez vous.mettez à l'imprafait.Si vous avez fit droit en ecrivant de la sorte vous etes surement un cartouchard.Bien a vous messieurs les enzymes de Mr propre

Ajouter un commentaire

 
 
amadou diop
Blog crée le 12/02/2013 Visité 59998 fois 23 Articles 241 Commentaires 1 Abonnés

Posts recents
MON MARI EST UNE MAUVIETTE ET J'EN PROFITE
MON MARI EST UNE MAUVIETTE ET J'EN PROFITE
MON MARI EST UNE MAUVIETTE ET J'EN PROFITE
Commentaires recents
Les plus populaires
FARANDOLE DE LA HAINE :LE TOP 5 de ceux qui détestent Mimi
ça devient GRAVE
Temoin de M.O.N oeil
GARE AU GORILLE OU L'AMERTUME D'UNE ROBE
MAITRE EL HADJI DIOUF:TOUS LES FOUS NE SONT PAS A L'ASILE